Installations florales plus grandes que nature à travers le monde.

sarah winward

Just living is not enough... one must have sunshine, freedom, and a little flower - Hans Christian Andersen

azuma_makoto3

Lewis Miller, le concepteur floral transforme les poubelles de NYC en bouquets colorés.
Toute rencontre avec une poubelle de la ville de New York est généralement pas très agréable - à moins que vous ne soyez en face de l’un de ces bouquets surgissant autour de la ville.
Le concepteur floral Lewis Miller transforme des poubelles vides en vases volumineux, qui débordent de fleurs colorées et de verdure luxuriante. Les installations du côté de la rue font tourner les têtes à travers la ville, car les piétons n'évitent plus délibérément le contenu discutable de la boîte, mais se rapprochent plutôt de son arrangement soigneusement articulé.
Dans le cadre du projet en cours, le designer new-yorkais Lewis Miller et son équipe se rendent aux coins des rues de la ville et cree ces arrangements botaniques surdimensionnés. Les fleurs exotiques sont associées à des fleurs rose pâle, à des branches d'azalées en fleurs, à des tournesols saisissants et à une végétation luxuriante, créant ainsi de nombreux arrangements adaptés à une séance photo. «Nous sommes des conteurs à travers l'art du design floral, transformant un arrangement en une chanson d'amour et un événement en une expérience indélébile», décrit l'équipe de l’artiste.

lewis-miller-floral-designer-nyc-trash-cans-designboom-05

lewis-miller-floral-designer-nyc-trash-cans-designboom-01

Happiness radiates like the fragrance from a flower and draws all good things towards you - Maharishi Mahesh Yogi

L'artiste d'installation britannique Rebecca Louise Law présente la «communauté» - un jardin inversé composé de plantes séchées et fraîches suspendues au plafond. L'installation transforme la galerie canadienne du Toledo Museum of Art en une expérience de visite immersive. L'histoire de Toledo est importante pour l'artiste, qui a utilisé une gamme de plantes et de fleurs originaire du nord-ouest de l'Ohio pour la «communauté». En encourageant les bénévoles à enchaîner des guirlandes de fleurs, la loi prévoit que les participants prennent possession de l'installation.
Avec l'aide du musée d'art toledo, la loi rebecca louise a fourni des milliers de plantes et de fleurs originaires de la région pour le projet. l'installation a nécessité 1 800 heures d'assistance bénévole de la part des membres de la communauté pour assembler les guirlandes de fleurs et de matériel végétal. En tant que défenseur de la durabilité, la loi a réorienté des fleurs qui figuraient auparavant dans ses autres installations du monde entier.
L'équipe de l'entretien des terrains de la TMA a recueilli des échantillons de plantes du campus de 40 acres du musée qui seront présentés dans l'installation. les feuilles de poirier et de chêne pressées, les fruits du sweetgum américain, les frondes fertiles de la fougère d'autruche, les glands de chêne en dents de scie, les cosses de caroube, les cônes d'épinette, les pommes de pin, les têtes de graines de miscanthus, les pampas et les Têtes d'annabelle hortensia. L'ensemble de la collection privée de fleurs séchées de la loi, incluant plus de 10 années d'installations passées combinées à sa propre collection de spécimens européens, est étroitement liée à la «communauté».

community-rebecca-louise-law-designboom-1800

community-rebecca-louise-law-designboom-02

Mama was my greatest teacher, a teacher of compassion, love and fearlessness. If love is sweet as a flower, then my mother is that sweet flower of love - Stevie Wonder

L'artiste florale Japonais, Azuma Makoto, présente deux expériences sur la décomposition au musée 'oi futuro' à Rio de Janeiro, au Brésil. Le projet, qui s'ouvre à côté de l'installation de jardin zen de Daniel Arsham au 'oi futuro', comprend un jardin de fleurs coupées à l'extérieur du musée et une grande installation de fleurs dans l'espace de la galerie intérieure. les deux éléments étudient la décomposition des fleurs à différentes échelles.
le jardin de fleurs coupées, intitulé «gaibu-outside», se décompose à la vue du passant sur un champ libre. makotoenvisait la pièce comme une forme d'agriculture inversée car les fleurs sont plantées «pour mourir». le travail symbolique fait allusion à la contemplation bouddhiste de la vie et de la mort, à l'impermanence et à la temporalité matérielle.
L'élément intérieur du projet, intitulé «naibu-inside», est une grande installation qui permet de suivre en détail le processus de décomposition des fleurs, car elles sont enveloppées dans une grande boîte en verre. à travers le jardin de coupe et la boîte de verre, les spectateurs peuvent confronter la mort des fleurs à différentes échelles et interactions.

Flowers1

flowers 2

Love is the flower you've got to let grow - John Lennon

azuma_makoto2

le dernier projet d'Anne Ten Donkelaar, artiste et designer de produit, «ballet sous-marin», est une série de photos aériennes à base de fleurs délicatement disposées et submergées dans l'eau. l'artiste explique que les fleurs flottent gracieusement dans l'eau froide, capturant une image silencieuse d'une danse vibrante.
La série «flower construction» d'anne ten donkelaar, qui a toujours travaillé avec des arrangements floraux découpés, développe une approche innovante de la photographie. dans sa dernière série «ballet sous-marin», chaque bouquet composé de fleurs est attaché à l'aide d'une corde fine et colorée, qui est coulée par un petit bijou métallique. la scène se traduit par une élégante chorégraphie de fleurs qui se balancent capturée sur une seule photographie.

anne-ten-donkelaar-underwater-ballet-photo-series-designboom-4

anne-ten-donkelaar-underwater-ballet-photo-series-designboom-2

anne-ten-donkelaar-underwater-ballet-photo-series-designboom-1

Comments